top of page

L’investissement responsable, qu’est-ce que c’est ?

L'investissement responsable est une approche qui intègre des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans le processus de décision, en complément de critères financiers comme la performance et le niveau de risque. On parle de critères extra-financiers ESG et ces indicateurs mesurent l'impact positif ou négatif d'une entreprise sur son environnement, ses ressources humaines et ses bonnes pratiques de gestion.


Au sein de La Crèmerie, nous utilisons ces critères pour créer nos filtres d’exclusion (et donc pour sélectionner nos partenaires). Voici quelques exemples représentatifs ↘︎


Les critères environnementaux :

  • Émissions de gaz à effet de serre (GES) : on mesure les émissions directes et indirectes d'une entreprise ainsi que ses efforts pour les réduire ;

  • Énergie renouvelable : on mesure l’utilisation des énergies renouvelables et les investissements réalisés dans des sources d’énergie propres ;

  • Consommation d'eau : on évalue la quantité d'eau utilisée par l'entreprise dans ses opérations de production et les mesures qu’elle prend pour réduire ou optimiser sa consommation ;

  • Gestion des déchets : on évalue les politiques de l’entreprise en matière de réduction des déchets et de recyclage ;

  • Biodiversité : on mesure l'impact de l'entreprise sur la biodiversité et les efforts entrepris pour la préserver.

Les critères sociaux :

  • Diversité et inclusion : on mesure la diversité des genres surtout, et des origines ethniques ou des minorités (dans certains pays où ces données sont collectées) ;

  • Conditions de travail : on évalue la qualité de la rémunération, des avantages sociaux, les conditions de sécurité et la qualité de vie au travail ;

  • Droits de l’homme : on évalue les politiques internes de l'entreprise pour s'assurer qu'elles respectent les droits de l'Homme, et que ce soit le cas aussi de ses fournisseurs.

Les critères de gouvernance :

  • Structure du conseil d'administration : on évalue l’indépendance des administrateurs et la diversité de leurs compétences ;

  • Pratiques anticorruption : on évalue les mesures mises en place pour prévenir la corruption et assurer la transparence ;

  • Rémunération des dirigeants : on évalue les écarts de rémunération, la transparence de la celle des dirigeants et son alignement avec la performance (financière et extra-financière) de long terme de l’entreprise.


Les sociétés d'investissement adoptant ces critères dans leur stratégie de sélection d'entreprises peuvent être plus ou moins exigeantes. Pour s'y retrouver, privilégiez la transparence !


À la recherche d'investissement vraiment responsable ?



Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page